Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Burkina Faso : les violences font trois morts dans les frontières avec le Mali [2018/12/22]

Trois personnes, dont deux élus locaux de Manssifigui, un village du Nord du Burkina Faso, ont été abattues dans la nuit du jeudi 20 décembre par des individus armés, ont rapporté des médias locaux.

Ces meurtres étaient des ‘assassinats ciblés’, commis « probablement par des groupes djihadistes » activant dans le village de Manssifigui situé à 12 km de la commune de Tin-Akoff, chef-lieu du département situé dans la province de l’Oudalan, dans le Nord du Burkina Faso. Ce village en question se trouve au niveau des frontières avec le Mali, qui connait depuis 2015, une multiplication des activités terroristes.

L’affiliation des djihadistes responsables de ces meurtres n’a encore été revendiquée ni établie par une quelconque partie.

Le Nord du Burkina Faso est devenu un lieu de passage très actif des terroristes activant dans le Mali et le Niger. Fin novembre dernier, le gouvernement nigérien décrète l’Etat d’urgence sur l’ensemble de sa bande frontalière avec le Burkina Faso, pour se prémunir des attaques terroristes potentielles.

Les attaques terroristes que connait cette bande frontalière auraient couté la vie à plus de 250 personnes depuis 2015.

African Daily Voice (ADV)

 
Videos
Reportage: Le jour ou la Guinée dit non!
Débat Télésud:L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients