Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Gabon : Ali Bongo pourrait prendre la parole depuis le Maroc le 31 décembre [2018/12/27]

Le président gabonais, Ali Bongo, pourrait prendre la parole pour la première fois depuis son accident cérébral vasculaire, à l’occasion du discours du Nouvel An, a déclaré mercredi une source proche de son entourage. Ce serait la première allocution publique du président du Gabon depuis son AVC en octobre dernier.

Agé de 59 ans, Ali Bongo a d’abord été soigné en Arabie Saoudite à Ryad avant d’être transféré fin novembre dans un hôpital de Rabat, au Maroc où il est en soin depuis, il n’est encore jamais rentré au Gabon. Ali Bongo devrait donc s’adresser à la population gabonaise depuis Rabat, la capitale marocaine, où il se remet, a déclaré cette source précisant que le président aurait « chargé le Premier ministre (Emmanuel Issoze Ngondet) de répondre aux attentes des citoyens » jusqu’à son retour au Gabon à une date indéterminée.

Cette éventuelle déclaration d’Ali Bongo pour les v½ux de fin d’année est peut être à mettre en lien avec le récent séjour de Mohammed VI au Gabon dans sa résidence privée située à la Pointe-Denis. Séjour que le souverain du Maroc a pu utiliser pour servir d’intermédiaire dans l’organisation de cette prise de parole, nécessaire pour rassurer les habitants du Gabon.

L’absence de nouvelles officielles sur la santé du chef après sa première maladie est à l’origine de spéculations fébriles sur son incapacité, voire sa mort. Le Gouvernement gabonais a en effet attendu longtemps avant de communiquer sur l’existence d’un accident vasculaire cérébral. Mais les vidéos ayant été diffusées pour mettre fin aux supputations sur sa mort éventuelle ont aussi contribuées à alimenter les rumeurs sur son état physique, aucun son n’ayant été diffusé et les images ne montrant que la partie gauche d’Ali Bongo, confirmaient en creux que le dirigeant souffrirait d’une hémiplégie du côté droit.

Plusieurs dirigeants de l’opposition ont demandé à ce qu’une équipe médicale indépendante puisse se rendre à Rabat pour déterminer l’état de santé d’Ali, Bongo afin de déterminer s’il pouvait toujours exercer son mandat présidentiel ou s’il pouvait être considéré comme « empêché ».

Les récentes modifications de la constitution par la présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo permettant d’éviter une vacance du pouvoir en prévoyant qu’ « en cas d’indisponibilité temporaire du Président, certaines fonctions peuvent être exercées, selon le cas, soit par le vice-président de la République, soit par le Premier ministre ».

La famille Bongo dirige la petite nation africaine équatoriale riche en pétrole depuis cinq décennies, Ali Bongo ayant été élu, lors d’une élection très contestée, chef d’État après le décès de son père en 2009. Il a été réélu de justesse en 2016 à la suite d’un scrutin présidentiel entaché de violences et d’allégations de fraude.

La prise de parole des v½ux de fin d’année sera donc étudiée de très près, en admettant que la cérémonie se déroule en direct, ce qui n’a pas été du tout confirmé pour le moment, afin de vérifier si Ali Bongo a pu récupérer l’usage d’une parole fluide et structurée.

 
Videos
Reportage: Le jour ou la Guinée dit non!
Débat Télésud:L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients