Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Guinée: la journée de la jeune fille célébrée par un carnaval à Fria [2018/10/11]

La célébration de la journée internationale de la jeune fille a été marquée d’un cachet particulier ce jeudi 11 Octobre 2018 à Fria.

Une centaine de jeunes filles ont, lors d’un carnaval organisé par certaines organisations de défense des droits des femmes, rallié le bloc administratif pour lire un discours et remettre un document de plaidoyer à Madame le préfet pour la lutte contre les violences faites aux filles.

Dans le discours de circonstance, la porte-parole des jeunes filles a rappelé quelques fléaux auxquels sont exposées les filles, ainsi que leurs conséquences.

« Il apparaît évident que, dans le monde et encore plus nettement dans les pays comme les nôtres, nous les filles, nous sommes exposées à des risques qui affectent notre intégrité physique et psychique, inhibent nos capacités intellectuelles et bloquent de ce fait, nos futures chances d’accès à un monde équitable de répartition des ressources…nous sommes tous d’accord que les filles qui ont été contraintes d’arrêter l’école en raison d’un mariage précoce parfois à des hommes de l’âge de leurs propres pères, d’une grossesse non contrôlée ou de pratiques traditionnelles telle l’excision, ont très peu de chance de mettre en valeur leur riche potentiel de leadership ou de maîtriser leur destin…Cependant, ces pratiques non commodes sont souvent la conséquence d’une altération de nos valeurs culturelles ou religieuses. Au pire des cas, la culture encore moins la religion ne saurait justifier la violence sexiste surtout à l’endroit d’une tranche d’âge qui ne peut se défendre que par les pleurs, le repli sur soi et parfois malheureusement la déviance… » a déclaré Fatoumata Binta Barry.

Après avoir reçu le document de plaidoyer, Hadja Gnalein a remercié la synergie organisatrice de ce carnaval. Elle a affirmé avoir pris acte du plaidoyer et promet de donner une réponse positive à cette action qu’elle qualifie de courageuse et à encourager.

L’Association de défense des droits des femmes, le CAPF-Fria, l’antenne Fria du club des jeunes filles leaders de Guinée et APAC-Guinée, les quatre structures organisatrices appuyées par Childfund-Guinée, comptent organiser les 12 et 13 octobre, une formation de 30 jeunes filles sur l’adolescence, un panel sur l’impact de l’autonomisation des femmes et une campagne de don d sang à l’hôpital préfectoral, pour donner un cachet particulier à la célébration de la journée internationale de la jeune fille cette année.

 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients