Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Guinée équatoriale : le vice-président victime de violation de ses droits et de sa dignité au Brésil (Gouvernement) [2018/9/19]

Le gouvernement équato-guinéen a déploré la violation des droits et de la dignité du vice-président de la République, Teodoro Nguema Obiang Mangue, par les services de douane et de l’immigration du Brésil, suite à son interpellation le 15 septembre dernier à l’aéroport de Viracopos près de Sao Paulo, avec près 1,5 million de dollars en espèces et des objets de valeur.

Dans un communiqué de presse rendu le 18 septembre 2018, la Guinée équatoriale affirme que « compte tenu des événements qui se sont déroulés à l’aéroport de Viracopos, où le vice-président de la République a été victime de violation de ses droits et de sa dignité de la part des services de douane et de l’immigration de ce pays, lui confisquant argent et objets de valeur à usage personnel, ainsi que l’exposition de son passeport diplomatique sur les réseaux sociaux, le gouvernement de la Guinée équatoriale regrette et condamne avec la plus grande fermeté cet incident, dans lequel il n’a pas été tenu compte des privilèges accordés aux hautes personnalités».

Par ailleurs, ajoute le communiqué, «considérant que le voyage du vice-président à l’étranger comprenait d’autres destinations et que l’argent saisi correspond aux frais du voyage officiel du vice-président et de la délégation qui l’accompagne, le gouvernement de la République de Guinée équatoriale qualifie cette action d’inamicale et de mauvaise foi de la part des autorités aéroportuaires de Viracopos, qui dénaturent le montant réel de l’argent et la valeur des bijoux confisqués, violant ainsi les immunités et privilèges dont bénéficie toute personnalité de ce rang ».

Pour toutes ces raisons, précise le communiqué, « le gouvernement de la République de Guinée équatoriale réitère une fois de plus aux autorités de la République du Brésil que l’argent et les objets de valeur personnels confisqués doivent être restitués et rendus à son propriétaire dès que possible, dans le cadre des relations excellentes et fructueuses qui existent entre les deux États».

L’interpellation des membres de la délégation de Téodoro Obiang Nguema Mangue à Sao Polo le 15 septembre dernier a conduit à une déferlante de la presse et des réseaux sociaux.

African Daily Voice (ADV)

 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients