Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Habib Dramé : « Yves Magloire me doit plus de 197 millions GNF » [2018/9/5]

L’Agence Safico Multimédia s’est-elle laissée plumer ? Son patron Habib Dramé accuse un certain Yves Magloire, d’escroquerie d’un montant de 197 410 000 GNF (Cent quatre-vingt-dix-sept millions quatre cent dix mille francs guinéens).

Comment nous sommes arrivés là ? ©Afroguinée vous aide à mieux comprendre.

C’est une affaire qui date de décembre 2017, quand Ives Magloire avait besoin des services de Safico Multimédia installée à Conakry. Cette agence devait donc confectionner des gadgets de communication à l’occasion d’une conférence internationale CIONME-ONU tenue du 27 au 29 décembre à Conakry, dont M. Magloire était chargé de l’organisation. Ce dernier serait le Représentant Pays du Parlement Africain de la Société Civile qui chapeautait cet évènement.

Tout est parti d’un simple Bon de Commande N°002 auquel l’agence Safico Multimédia était appelée à respecter à la lettre. (Voir copie)

Dans le même ordre d’idée, Habib Dramé a émis sa facture qui s’élève à 197 millions 410 mille francs guinéens qui, jusque-là n’a pas été payée. Voir copie de ladite facture.

« Ce Monsieur m’avait même émis un faux chèque de 15 millions au départ pour payer la location du palais du peuple. Après vérification, je me suis rendu compte que le chéquier appartenait au journal Le Défi et non à son institution.. », explique Habib Dramé.

Après cette conférence qui a duré 3 jours d’affilés au palais du peuple de Conakry, il était question que Safico Multimédia rentre en possession de son argent complet un mois après l’événement. Fort malheureusement, cette affaire a tourné au vinaigre ; car, elle a été portée en premier lieu devant la Brigade de la Gendarmerie de Matam.

Yves Magloire passa 2 mois en prison à la Maison d’Arrêt de Kaloum avant que l’affaire ne soit traduite devant la cour correctionnelle du tribunal de première instance de Conakry 2. Abus de confiance et complicité ont été les chefs d’inculpation contre M. Magloire et un certain, Ahmed Tidiane Camara, supposé être le financier du principal accusé.

Le procès est lancé et la décision est rendue le 9 Janvier dernier en défaveur du plaignant, Habib Dramé. Yves Magloire a été relâché pour dit-on, délit non constitué.

Une série de questions taraude les esprits. Habib doit-il poursuivre Yves Magloire, ou bien l’institution qu’il représente en Guinée? Ensuite, pourquoi Habib n’a-t-il pas gagné le procès alors qu’il dit avoir en sa possession, toutes les « preuves » inculpant son accusé ? Notamment le Bon de commande, la facture et autres documents acceptés et validés par son client. Est-ce une parodie de justice ou la corruption ? Nous ne saurons le dire.

Pour une impartialité et l’équilibre dans notre démarche, ©Afroguinée a fait un recoupement en joignant au bout du fil, la personne mise en cause : C’est bien Yves Magloire.

« J’ai été injustement mis en prison pendant 2 mois. L’agence Safico Multimédia n’a pas respecté nos conventions, c’est pourquoi j’ai gagné le procès », dira-t-il. Mais quelles conventions parle-t-il ? Voilà-il s’explique. https://www.youtube.com/watch?v=TBbcJ48s-A8
Par contre, Habib dit avoir exécuté tous les travaux. Il nous montre quelques preuves dont un fond de scène, le visuel pour des panneaux et autres.

« Je déplore le jugement et la non comparution du Responsable Financier de l’accusé, Ahmed Tidiane Camara. Pourtant, il en est quelque dans cette affaire. Ensuite, je déplore le refus de poursuivre du substitut du procureur de Dixinn sans faire des enquêtes… », a affirmé le jeune opérateur culturel.

Cette affaire semble loin de tirer son épilogue. L’agence Safico Mulimédia ne compte pas lâcher l’affaire. Comme dernier recourt, elle entend faire un appel pour un pourvoi en cassation.

Affaire à suivre…

Afroguinée

 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients