Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Sénégal: Les médias sénégalais au chevet de l'APS [2018/9/18]

Des dizaines de professionnels des médias ont pris part à un rassemblement, mardi à Dakar, pour demander aux autorités locales de sortir l'Agence de presse sénégalaise (APS) de ses difficultés.

Cette manifestation a eu lieu sous l'égide du Syndicat national des professionnels de l'information et de la communication (Synpics), la plus grande organisation syndicale de journalistes du pays.

Le rassemblement a eu lieu à la suite d'ne "une grève illimitée" qu'observent les journalistes et le personnel administratif de l'APS depuis le 6 septembre.

Avec cette grève, les employés protestent contre "la situation de déliquescence continue de l'APS", l'une des doyennes des agences de presse africaines, qui aura 60 ans d'existence en avril 2019.

Retards récurrents du paiement des salaires, défaut de couverture sanitaire, insuffisance d'équipements sont notamment les difficultés auxquelles sont confrontés les travailleurs de l'agence placée sous la tutelle du ministère de la Communication.

Pour remédier à ces difficultés, les employés exigent du gouvernement la mise en œuvre des "instructions" données au gouvernement par le chef de l'Etat, Macky Sall, depuis janvier 2018.

Il s'agit du "renforcement des ressources financières" de l'entreprise, du "renforcement des ressources humaines" et du "renouvellement des ressources matérielles", selon un communiqué de la section syndicale de l'agence affiliée au Synpics.

Les revendications récurrentes ont fini donc par atterri sur le bureau du chef de l'Etat qui a demandé au gouvernement, lors d'un conseil des ministres, en janvier 2018, d'"accélérer le processus de modernisation" de l'APS.

"La situation (…) de l'agence s'est détériorée au point que les publications visibles sur son fil sont le fruit d'un miracle quotidien, d'autant plus que les ressources humaines sont amputées de moitié, avec une quarantaine" de contrats résiliés par la direction de l'entreprise, faute de moyens financiers suffisants, affirme un communiqué de la section Synpics de l'APS.

Malgré la mise en place depuis plusieurs mois d'une commission chargée de la "restructuration" de l'agence, sous l'égide de la direction de l'entreprise et du ministère de tutelle, les employés déplorent encore "des frémissements portant sur la modernisation de l'APS".

L'administration publique sénégalaise (ministères, Assemblée nationale, etc.), les représentations diplomatiques étrangères établies au Sénégal, les entreprises et les médias utilisent les dépêches de l'APS, qui portent essentiellement sur l'actualité politique, économique, sportive, culturelle du pays.

bbc

 
Videos
Reportage: Le jour ou la Guinée dit non!
Débat Télésud:L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients