Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Guinée: Le contre-pouvoir compte faire du mardi 15 octobre, une journée ville morte à Conakry [2018/10/10]

L’opposition appelle ses militants à faire du mardi 15 octobre prochain une journée ville morte dans l’ensemble des cinq communes de la capitale. Cette démarche vise à interpeller l’Etat sur les différentes violations constatées dans la mise en place des mairies. La rencontre s’est tenue au QG de l’UFDG situé au quartier Hamdallage. La rencontre s’est tenue à huis-clos et a duré plusieurs heures au sortir c’est le chef de file qui a fait office de porte-parole.

Cinq jours après le démarrage de l’installation des exécutifs communaux, l’opposition constate déjà des anomalies dans plusieurs localités. Plus grave, selon son chef de file, il ya un manque de volonté du camp d’en face dans l’exécution des accords du 8 aout. Cellou Dalein Diallo a commencé à l’entame de dans son exposé a condamné l’installation des exécutifs communaux de façon sélective.

Ceci selon l’ancien premier ministre malgré la suspension officielle de cette opération. Première décision précise au sortir de cette plénière c’est le rejet systématique des exécutifs issus des violations de la loi. ‘’ Nous exigeons la publication du ministère de l’administration d’un calendrier pour la mise en place des mairies, nous disons que nous rejetons les conclusions des accords du 8 août et exigeons la précise des élections dans les circonscriptions dans lesquelles il y’a eu des anomalies dans la centralisation. C’est le cas selon Cellou Dalein Diallo de Dubreka Kindia Guéasso, Tondon et autres’’.

Le contre-pouvoir a également condamné les agressions physiques qu’ont subies certains de ses militants. il a fustigé aussi l’immixtion des administrateurs territoriaux dans la mise en place de certaines mairies. Cellou Dalein Diallo a dénoncé les agressions contre les militants du bloc libéral à Guéasso ’’ Ce mardi à Farmoriah pendant l’installation de l’exécutif communal un coup de fil est venu pour dire d’interrompre par ce que le RPG ne pouvait pas gagner la mairie.

A Koropara à N’Zérékoré c’était la même réalité. A Moussaya dans la préfecture de Forécariah, une mission est arrivée conduite par les cadres de l’administration pour nouer des alliances entre le RPG et d’autres formations. Des faits que nous condamnons énergiquement par ce que cela ne relève pas de leur compétence’’.

Pour exprimer son indignation face à ces réalités, l’opposition a appellé ses militants à faire du mardi prochain une journée ville morte dans l’ensemble des cinq communes de la capitale. Elle a aussi annoncé que des démarches sont en cours entre elle et la société pour la mise en place d’une plateforme empêchant un éventuel 3ème mandat.

 
Videos
Reportage: Le jour ou la Guinée dit non!
Débat Télésud:L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients