Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Côte d’Ivoire-Élections : la colère de Simone Gbagbo [2018/10/11]

L’ex-Première dame de la Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, est très en colère après l’utilisation faite de son image lors de la campagne électorale, alors la tendance du FPI dont elle se réclame a appelé à un boycott général des élections régionales et municipales du 13 octobre 2018.

Simone Gbagbo n’est pas du tout contente et elle a tenu à le faire savoir. La raison de sa colère : l’utilisation de son image lors de la campagne électorale. Pour éviter tout équivoque, l’ancienne Première dame précise n’avoir accordé son parrainage à aucun candidat. Depuis sa libération, le 8 août dernier, suite à une ordonnance d’amnistie prise par le Président ivoirien Alassane Ouattara, Simone Gbagbo effectue son premier voyage à Gagnoa.

L’épouse de l’ex-Président Laurent Gbagbo a dit sa colère face à l’utilisation faite de son image lors de la campagne pour des élections que son parti, le Front populaire ivoirien (FPI), a appelé à boycotter. Le mis en cause, Kouassi Bodi Théodore, candidat du PDCI aux élections régionales dans la région du Gôh. Ce dernier a affiché des images montées le montrant aux côtés de Simone Gbagbo. Un geste de trop, souligne les proches de l’ex6première dame.

« Il nous est donné de constater, avec étonnement, que certains candidats aux élections municipales et régionales couplées du samedi 13 octobre 2018, utilisent l’image de Mme Simone Ehivet Gbagbo sur leurs affiches de campagne, ou se prévalent de son soutien lors de leurs rencontres avec les populations ». C’est en ces termes que Corentin Akpa, son directeur de cabinet, s’est prononcé dans un communiqué.

 
Videos
Reportage: Le jour ou la Guinée dit non!
Débat Télésud:L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients