Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Affaires Etrangères : une conférence diplomatique à Conakry pour discuter des opportunités d’investissement
[2019/4/27]

La Guinée abrite du 29 Avril au 3 Mai 2019, la plus grande Conférence Diplomatique. Elle réunira une quarantaine de représentations venues des cinq continents du monde. Il sera question, au cours de cette cession, de discuter des opportunités d’investissement afin de contribuer à l’émergence de la Guinée.

Le thème est : « la diplomatie au service de l’émergence de la Guinée’’. C’est une initiative du Ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger. Ils étaient réunis ce samedi avec des ambassadeurs et Consuls accrédités en Guinée pour partager des informations pour la prochaine conférence

Selon le ministre des A.E, cette rencontre sera l’occasion unique d’écouter le Président de la République d’exposer sa vision sur ce que la diplomatie doit faire pour contribuer non seulement à l’émergence du pays, mais aussi pour la mise en œuvre du PNDES.

« Aujourd’hui, le Président parle de l’émergence de la Guinée. Il faut que la diplomatie apporte son concours. Cela passera par le rôle que la diplomatie va jouer pour la mise en œuvre du Plan National de développement économique et Social. Il faut que la diplomatie puisse explorer les plans d’investissement à l’étranger et avec aussi des opportunités de financement de ces investissements, pour que l’on puisse contribuer valablement à l’émergence de la Guinée », a indiqué Mamadi Touré, au sortir de la réunion.

Puis, dit-il, nous souhaitons aussi que la carrière diplomatique soit mise place et suivie. Que l’on forme les diplomates. Les nouveaux diplomates ont besoin d’être formés. Même ceux qui sont en service ont besoin de formation continue. Il faut également que les diplomates soient mis dans de meilleures conditions de vie, pour qu’ils soient plus performants.

Le ministre a aussi proposé d’instaurer une journée du diplomate. Cette journée permettra de faire une évaluation des progrès accomplis dans la mise œuvre des activités. Mais aussi chaque ambassade, dans sa juridiction aura une évaluation de ses propres activités de ses recommandations.

Younoussa Sylla

 
Videos
Reportage: Le jour ou la Guinée dit non!
Débat Télésud:L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients