Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

BCRG: la Guinée va bientôt abriter un dialogue sur l’inclusion financière, dénommée DIA’FIN [2019/4/30]

La première série de dialogue de haut niveau sur l’inclusion financière, dénommée DIA’FIN, se tiendra le 3 mai 2019. Elle regroupera le monde financier guinéen et africain, sous le leadership de la banque centrale de la république de Guinée. L’annonce est faite ce mardi lors d’un point de presse animé par les organisateurs.

Le thème de la session : « Le numérique au service de l’inclusion financière. Quelles sont les avancées, enjeux et défis ? C'est l'initiative de la structure Baantou Communication, en collaboration avec la Banque Centrale de la République (BCRG). Elle réunira des centaines de banquiers Guinéens et sous-régionaux ouest africains, ainsi que plusieurs ministres de la République de Guinée.

Pour la responsable de la structure Baantou Communication, Mariam T. Kamara, coorganisatrice l’évènement, l'initiative est venue d’un constat lorsque la Guinée a été élue à la tête de la présidence de l’Initiative Africaine des politiques d’Inclusion financière, Intitulée AFPI.

« Nous avons constaté que lorsque la Guinée a été désigné à la présidence de l’AFPI (Initiative Africaine, des politiques d’Inclusion financière), à travers la banque centrale de la République de Guinée. On a estimé donc que c’était une occasion de pouvoir creuser cette question d’inclusion financière pour qu’on comprenne effectivement la notion de l’inclusion financière ».

En réponse donc à cette notion d’inclusion financière, Kemo Condé, Directeur Général de la supervision des institutions financières à la BCRG, définit l’expression en ces termes :

« On entend par l’inclusion financière ou la finance inclusive, c’est l’offre des services financiers et bancaires à faible coût pour les consommateurs en difficultés et/ou exclus des services financiers traditionnels. Elle se caractérise par l’éventail des services proposés et la portée des personnes servies, à travers l’innovation financière ».

Pour le partenaire d’Orange Money, Ismaël Magassouba, Chargé de la stratégie et développement d’Orange Finance Mobile Guinée, exprime le motif de prendre part à cet évènement. Il cite :

« En termes d’inclusion financière, les opérateurs mobiles ont une grande part à jouer. Parce que les opérateurs sont prêts à aller dans les zones où les autres institutions financières ne peuvent pas aller. En termes de Chiffre, en 2018, on avait plus d’un million cent soixante-dix mille (1.170.000) clients actifs sur orange money.  Çà ce sont des clients qui faisaient des actions sur chaque mois. Le total des clients réunis en orange money sont environ deux millions sept cent mille (2.700.000) clients qui détiennent des comptes Orange Money ouverts ».

Avant de terminer, il faut rappeler que la session inaugurale de DIA’FIN est rendue possible grâce à l’appui technique et financier de la BCRG, de la Banque Panafricaine Ecobank, de l’entreprise Orange Finances Mobiles Guinée, la Banque Africaine de Développement et Afriland First Bank.

Sylla Younoussa, pour africanewsmag.com

Tél : 657513361

 
Videos
Reportage: Le jour ou la Guinée dit non!
Débat Télésud:L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients