Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Guinée : L’ONG ‘’Entreprendre Ensemble’’ lance son projet de formation intitulé « Apprenti Citoyen » [2018/8/4]

Le projet « Apprenti Citoyen » a été officiellement lancé ce samedi 04 août 2018 à Conakry par l’ONG guinéenne ‘’Entreprendre Ensemble’’. C’est la Bibliothèque Internationale Djibril Tamsir Niane située au quartier Minière dans la commune de Dixinn qui a servi de cadre au lancement de la première journée. Le Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté Khalifa Gassama Diaby qui a présidé la cérémonie. Il était accompagné de celui dont la bibliothèque porte le nom, Professeur Djibril Tamsir Niane, et l’ex-ministre de l’enseignement supérieur Baïlo Teliwel Diallo, ainsi que plusieurs participants.

Le projet « Apprenti Citoyen » qui démarre à ce jour va se dérouler du 04 août au 27 octobre 2018 sur plusieurs modules de formation. Ces modules seront développés durant la session par des spécialistes qui exposeront sur l’histoire du pays en vue d’emmener les participants à mieux comprendre la Guinée.

Sa présidente fondatrice Maïmouna Diakhaby estime que ce projet vise à aider les guinéens à être des citoyens engagés et actifs dans la reconstruction du pays. Elle affirme ceci:

« C’est un projet qui vise à renforcer la citoyenneté, le civisme, pour permettre aux gens de tout simplement se situer à travers les cours l’histoire de la Guinée, le fonctionnement d’une République et ses Institutions, le rôle des jeunes et les femmes dans le processus de développement. C’est un outil pour nous aider à être des citoyens engagés et actifs dans la reconstruction de la Guinée », estime Maïmouna, Diakhaby, présidente de l’ONG.

A la question de savoir qui pour développer ces modules, Maïmouna Diakhaby précise : « Nous allons inviter des gens qui sont des références en la matière dans les différents temps de l’histoire que nous allons étudier. Aujourd’hui, il ya avait l’ancien ministre de l’enseignement supérieur qui est également professeur en philosophie, qui a lancé les bases des cours que nous allons mener en utilisant la pédagogie active pour emmener les gens à se poser les questions fondamentales sur l’histoire politique, économique et sociale de la Guinée. Nous allons continuer avec lui et avec d’autres historiens et d’autres personnes ressources pour nous emmener à mieux comprendre cette histoire qui est la nôtre. Mais également utiliser cette histoire pour décrypter notre présent », a-t-elle précisé.

A écouter la présidente, plusieurs modules seront dispensés au cours de la session dont entre autres : les modules d’histoire ; les modules sur la science politique, sur la gestion qu’elle soit de la nation, de l’Etat ou des institutions ; un module sur la question civique, le civisme, le citoyen ; un autre sur la participation des jeunes et les femmes dans le processus de développement.

Pour le Ministre Khalifa Gassama Diaby, cette initiative des jeunes est belle et mérite d’être saluée. Il invite à cet effet les autres structures d'ONG ou la société civile à s'inscrire dans cette dynamique en vue du renforcement de la culture du civisme en Guinée.

« C’est une très belle initiative qui doit être encouragée et soutenue, et que chacun d’entre nous travaille pour le renforcement de la culture du civisme dans notre pays. Puisque le citoyen est l’acteur essentiel de l’Etat et du système démocratique. C’est un travail qui est en cours, mais il faut que les différents acteurs jouent leur rôle. Il faut que le corps social dans son ensemble et les autres associations fassent la même chose bien entendu en premier lieu. Il faut que la puissance publique travaille aussi dans le sens de renforcement de cette culture du civisme qui est un élément essentiel pour le fonctionnement normal de l’Etat et de la démocratie, et de façon générale de l’ensemble de la société guinéenne », a-t-il fait savoir.

L’ancien Ministre de l’enseignement supérieur, Baïlo Teliwel Diallo, estime à son tour que la démocratie se construit par des actes de tous les jours. En quelques mots, il précise :

« L’éducation à la citoyenneté et au changement de valeur ne sont pas des choses à réciter. C’est des valeurs dont il faut s’approprier pour changer d’attitudes. Cela doit se faire tous les jours. La démocratie se construit par des actes de tous les jours. Il ne faut pas que l’on soit démocrate dans certaines institutions publiques et que l’on revendique la démocratie quand on est dans la rue ou dans certaines institutions. Et que dans la famille, dans la rue, à l’école, au café, on ne soit pas démocrate. Le champ de la démocratie s’élargit à tout le corps social », dira-t-il.

La rencontre du jour a pris fin par les mots de remerciement des organisateurs à l'endroit des participants dans l’espoir de se retrouver pour la prochaines séance.

Younoussa Sylla pour africanewsmag.com

Tél: 662 32 24 78

 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients