Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Guinée: L’opposition et la mouvance parviennent à un accord [2018/8/9]

Un compromis a été trouvé tard mercredi 08 août 2018 entre l’opposition et la mouvance au tour du contentieux électoral et des points non encore exécuté de l’accord politique du 12 octobre 2016. C’est du moins ce qui ressort des déclarations, qui ont sanctionnée la rencontre tenue au quartier général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

C’est un arrangement, qui a finalement été approuvé entre l’opposition Républicaine et la mouvance présidentielle. Un compromis lié aux circonscriptions, qui faisaient l’objet de contestation entre les acteurs politiques guinéens. Mais au terme de la rencontre du mercredi 08 août, les protagonistes sont parvenus à des concessions sur lesquelles revient Amadou Damaro Camara.

« Du contentieux électoral, les deux parties conviennent de concéder à l’opposition :

- La désignation des présidents de conseils de quartiers et districts dans les 26 quartiers et districts réclamé par l’opposition et dont la liste est annexée au présent document.

- La désignation des maires des communes rurales de Ouéndé Kénéma, Bignamou, Guéasso, Kindoye, Manfara et Bissikirima ainsi que du maire de la commune urbaine de Kindia. Il a aussi été décidé de concéder à la mouvance :

La désignation du maire de la commune urbaine de Dubréka en faveur de la mouvance présidentielle.

- Les exécutifs de quatre autres communes urbaines à savoir Matoto, Matam, Dixin et Ratoma seront élus conformément aux dispositions légales. » A- t- il déclaré.

Parlant de l’assistance financière aux victimes prévues dans les accords politiques, la délégation gouvernementales a informé l’opposition de l’existence dans la loi de finance 2018 des crédits destinés à cette assistance.

« Les deux parties ont convenu de diligenter la mise en œuvre de cette assistance. De la libération des prisonniers, la délégation gouvernementale a pris acte des préoccupations exprimées par l’opposition par rapport à la libération de ces militants et responsables arrêtés, lors de la crise postélectorale et a promis de rechercher une issue diligente à cette situation. » A ajouté Amadou Damaro Camara, mouvance présidentielle.

Pour le chef de file de l’opposition, les résultats auxquels ils sont parvenus ne sont pas toujours satisfaisant par rapport à toutes les revendications portées. Mais toutes fois, Cellou Dalein Diallo dit avoir accepté afin qu’une solution politique soit trouvée pour le contentieux électoral.

Un protocole d’accord, qui d’ailleurs a prévalu à la suspension de la marche de l’opposition, qui était prévue ce jeudi 09 août 2018 sur l’autoroute Fidel Castro.


 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients