Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 


Conakry : les travaux de l’audit du fichier électoral lancé sous fond d’espoir [2018/8/9]

Le comité de suivi des accords politiques s’est une nouvelle fois retrouvé ce mercredi 08 juillet à Conakry. L’objectif était d’échanger autour des actions à mener sur le fichier électoral. La rencontre qui s’est tenu au ministère de l’administration a regroupé l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus électoral guinéen. Entre autres les membres de la CENI, acteurs politiques et société civile, experts étrangers et partenaires techniques.

Comme toujours dans ces genres de rencontre, les discussions se sont déroulées à huis clos. C’est à la sortie qu’u compte rendu a été fait à la presse de façon séparée. Vu la composition de ce comité son président Mamady 3 Kaba a rassuré que le travail sera fait dans l’intérêt non pas d’un seul individu mais de tout le peuple de Guinée.

Un travail technique qui sera effectué par plusieurs experts nationaux et étrangers recrutés par le PNUD, l’union européenne et l’OIF. Pour le suivi des activités, l’ensemble des acteurs c’est-à-dire les trois groupes parlementaires, la société civile, la CENI, les partenaires, l’administration sont représentés par au moins d’un expert.

Une démarche que le Général Bouréima Condé ministre de l’Administration a salué et s’est féléicité Général Bouréima Condé de l’engagement de tous les acteurs. ‘’ Notre objectif est de doter le pays d’un fichier performant qui servira de base pour les élections futures’’ a-t-il indiqué.

Prévu pour 25 jours, les experts auront accès au fichier qui fait objet de vive controverse. L’objectif est d’examiner et vérifier les anomalies afin qu’il réponde au standard international. Maitre Amadou Salif Kébé président de la CENI lui a pris l’engagement que ces recommandations issues de ces travaux seront prises en compte par son institution au cours de la prochaine révision.

Un fichier qui servira de base pour les élections législatives et présidentielles futures.

 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients