Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Guinée: Les avocats reviennent avec force pour obtenir un procès dans l'affaire Zogota 2012 [2018/9/12]

L’affaire zogota va certainement revenir sur table. Six ans après les faits, l’ONG les mêmes droits pour tous fait rebondir le dossier à travers une conférence de presse, tenue ce mercredi 12 septembre 2018. On le rappelle, l’affaire zogota est ce massacre survenu en août 2012 dans cette localité du Sud du pays, où six personnes avaient perdu la vie.

La procédure a véritablement traîné. Les faits remontent à Août 2012. Après la première plainte, sans succès déposée le 23 aout de la même année, l’ONG, représentée à cette conférence par deux avocats bien connus du barreau, revient pour réactiver la procédure. « De 2012 jusqu’à maintenant, on n’a pas bougé d’un seul iota. Donc on a décidé d’activer la plainte et ça va être fait. Nous avons cherché à nous rallier à d’autres organisations internationales pour que le poids soit là afin que l’Etat puisse accepter de juger cette affaire là» a dit Me Foromo Fréderic Loua, président de l’ONG, les mêmes droits pour tous.

Dans cette autre plainte, c’est la société Valé-BSG Ressources qui est concerné par la procédure. Selon les avocats, c’est cette entreprise minière qui aurait étroitement collaboré avec les forces de sécurité pour le massacre. « Il y’a eu des témoignages concordants qui ont attestés la responsabilité de Valé dans la commission de cette infraction gravissime. Il a mis des voiture à la disposition des éléments des forces de défense et de sécurité pour aller attaquer le village et puis, la veille de l’attaque, on a aperçu des véhicules à l’hôtel du mont nimba de N’zérékoré, l’hôtel qui servait de base de Valé à N’zérékoré et bien s’approvisionner en carburant » ajoute t-il.

L’ONG interpelle donc la justice guinéenne à ouvrer pour mettre lumière sur cette affaire, a conclu le second avocat Me Pépé Antoine LAMA.

 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients