Bannière
Opinion libre
Cet espace est destiné à recueillir l'avis de nos lecteurs sur les grands sujets de société dans un esprit de respect et de convivialité
Presse
lejourguinee
RAPEC
NENEHAWA.com
ARPTGUINEE
federalitude.org
aujourdhui-en-guinee.com
Musicafricana
HOROYA ATHLETISME CLUB
NET'INFO.TV
Abidjan.net
Investguinee
MEDGUINEA
TELEDIASPORA
Factuguinee.com
Hotel-djamtum
Guinea-forum
Aminata
Apanews
Répertoire des acteurs de la vie economique et des entreprises guinéennes
 Précédent
Suivant 

Togo: Le gouvernement rejette le rapport de la LTDH sur les droits de l'homme [2018/8/2]

Le gouvernement togolais a désapprouvé et rejeté le rapport présenté par la Ligue Togolaise des Droits de l'Homme (LTDH), lequel porte sur des violations de droits humains mais aussi sur le bilan des manifestations intervenues dans le pays du 19 août 2017 au 20 juillet 2018. Après avoir rejeté le rapport, le gouvernement dit « se réserver le droit de donner une suite judiciaire » au dossier.

La réaction du gouvernement togolais a émané du secrétariat d’Etat en charge des droits de l’Homme qui a déclaré que le rapport est « dénué de tout fondement objectif » et qu’il se réserve « le droit de donner une suite judiciaire » au dossier après analyse complète du contenu dudit rapport.

En des termes plus clairs, la déclaration rendue publique fait lire que « le gouvernement rejette en conséquence les accusations fallacieuses et non fondées de la LTDH et appelle une fois de plus toutes les organisations de défense des droits de l'homme à plus d'objectivité et de professionnalisme dans l'accomplissement de leur mission ».

Pour les détails de sa réaction, le gouvernement s'est indigné du rapport présenté par la LTDH et a trouvé que le bilan annoncé est « partisan et dénué de tout fondement objectif ». En essayant de deviner le réel motif de ce rapport, le gouvernement trouve que « Le but visé par cette sortie médiatique de la LTDH, est de faire porter au gouvernement, la responsabilité des violences et des dérapages ayant entraîné des pertes en vies humaines. Le moment et la date choisis pour la publication d'un tel rapport en disent long sur les réelles intentions de leurs auteurs ».

Rappelons que le rapport publié par la LTDH a fait état de 22 morts, 941 blessés dont 202 par balle, 472 arrestations, 255 personnes libérées et 53 toujours en détention. Le rapport fait également cas de violations de droits de l'homme avec notamment des assassinats, des maltraitances psychologiques, des extorsions de biens, des pillages et vols, des tentatives d'enlèvement et menaces, des exactions commises sur les mineurs, des viols, des rafles militaro-policières, ainsi que de la torture et des traitements cruels, inhumains ou dégradants.

koaci

 
Videos
L'Afrique et le colonialisme
Télésud débat: DEVOIR DE MEMOIRE SUR SEKOU TOURE
Les 10 pays africains les plus riches
Photos
Partenaires
Contact  ::  Pays  ::  




Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients